Echanger sa maison

On a été lents, très lents même à nous lancer. On avait des tas d’idées préconçues et de peurs plus ou moins rationnelles (des inconnus dans notre appartement?? et si « ils » se plaisent pas? et si « ils » repartent en vidant l’appartement? et si « ils » oublient de nourrir le chat??) Bref, ça a mûri… Et on s’est lancés, il y a pile un an (je le sais puisque je viens de renouveler mon abonnement ce matin même)

Alors bon,un an après, un bilan??? Alors… la peur et les angoisses, elles étaient absurdes donc on les a gérées et le chat, il n’est pas mort, il se porte comme un charme. « Ils » ne sont pas partis avec le frigo et la télé (en plus, même dans l’A380, ca rentre pas, à y réfléchir on ne part pas à l’autre bout du monde pour ca) On n’ a jamais autant voyagé que depuis qu’on est devenus échangeurs (swappers pour reprendre le terme adéquat dans la communauté) et on n’a qu’un seul regret : celui de ne pas nous être lancés plus tôt….

Niveau budget? Ben…. identique à avant… sauf qu’on voyage plus loin, beaucoup beaucoup plus souvent et dans des conditions idéales.. sur des destinations qu’on n’aurait jamais osé envisager avant..

2017 : La Suisse, la Norvège, La Touraine, Cologne et un accueil de suisses, de tourangins, d’espagnols, de danois, de norvégiens, de néerlandais. 8 échanges, 8 expériences géniales, des anecdotes, des rires, des chats à garder (on n’a d’ailleurs jamais oublié de les nourrir non plus) . On n’est jamais partis avec leur frigo et leur télé non plus et on a fait de très belles rencontres. Tout cela pour dire que les familles qui viennent chez nous , elles ont elles aussi les mêmes angoisses que nous. Et non, on n’a jamais eu de mauvaise surprise, toujours été enchantés par les petits mots et petites attentions pour nous, pour les enfants. Eux sont super heureux a chaque fois de découvrir de nouvelles chambres, de nouveaux jeux. On prend des idées de déco, d’aménagements !On a toujours récupéré notre appartement impeccable .Bref, on a trouvé notre manière de voyager.

Coté pratique :

  • un échange de maison c’est souvent simultané : tu  vas dans une famille en même temps que la famille vient chez toi. Ca peut être non simultané (tu y vas à un autre moment) et ca peut être unilatéral (tu accueilles chez toi et toi tu vas ailleurs) Tout le monde et tous les agendas y trouvent leur compte !
  • Ca passe par un site internet. Pratique : tu vois les annonces, les photos, les avis des précédents échanges (s’ils ont volé un frigo, kidnappé un chat ou oublié d’arroser tes orchidées, c’est écrit dessus. )
  • Perso, nous utilisons deux sites. Un gratuit et un payant. On préfère le site payant, il a un nombre énorme d’annonces (c’est le n°1 sur le marché ) On partait  aussi du  principe qu’une famille qui investit est sérieuse et a déjà fait une démarche pour s’engager. On n’a jamais été déçus.

Et  2018?? Bien engagé 2018 ! on accueille de manière certaine des bourguignons , des allemands, des vendéens, des hongrois et des discussions sont toujours en cours avec d’autres familles. A suivre…

Ah si ! je lance officiellement le concept de l’ échange surprise,  conclu et prévu pour un week end début mai. Ma petite famille découvrira la destination quand on arrivera ! (s’ils lisent le blog ils n’y trouveront aucun indice !! gniark gniark!!) On verra si j’arrive à ne pas trahir le secret…

Ce qu’on adore :

Echanger sa maison c’est plus que de l’échange de biens fonciers..C’est avant tout vivre la vie d’une autre famille. Connaitre ses habitudes, ses coins préférés, ses commerçants, ses restos, ses coups de coeurs. C’est vivre vraiment comme eux, dans la culture, avec leurs voisins, écouter leur musique. Et coté budget, évidemment c’est sans commune mesure…

 

Je lance un SOS : si on pouvait par contre harmoniser le tri des déchets, ce serait cool ! A chaque fois, on a besoin de temps pour comprendre les spécificités du ramassage dans chaque pays ! On passe du conteneur sous clés situé à plus de 10 km en Norvège, à la Suisse où c’est hypra rigoureux (–>c’est suisse…), en Allemagne, la famille était des échangeurs quasi-professionnels (plus de 40 à leur actif) ils ont trouvé la solution : c’est le voisin qui  sortait nos sacs et gérait les poubelles par catégories pour nous au petit matin ! Merci Hans ! 😀

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s